Entrevue à Ici Télévision avec la marque de cosmétique vegan SIMKHA

J’ai eu le plaisir d’être invité à l’émission  Femme & Pouvoir de Carole Da Silva pour parler de ma marque de cosmétique vegan et de l’importance de sortir de sa zone de confort pour faire ce qu’on aime. Si vous avez raté la diffusion télé, voici la vidéo de l’entrevue. Dans cet article, je partage avec vous  les moments forts de l’entrevue, en version écrite! Si vous préférez, cliquez sur la vidéo ci-dessus pour voir l’entrevue dans son intégralité.

D'ou est venue l'idée de créer la marque de cosmétique vegan et 100% naturel SIMKHA?

Tout a commencé par une recherche de produits adaptés à la peau de mon fils, Lorenzo, qui avait une véritable peau de crocodile, en plus d’avoir la peau particulièrement sensible. J’étais fatiguée de dépenser des sommes importantes dans des produits de soin de la peau qui se révélait être inefficaces. J’ai décidé un jour de demander conseil auprès de ma mère, elle aussi biologiste de formation. Elle m’a alors recommandé une recette de baume corporel au beurre karité et à l’huile de palmiste issue d’un savoir-faire ancestral. 

C’est ainsi que je me suis lancée dans la formulation de mon premier baume corporel tout en prenant soin de personnaliser la recette, en m’appuyant sur mes connaissances en biologie médicale. En utilisant ce baume, j’ai réalisé que c’était la meilleure décision que j’avais pu prendre et l’aventure est partie de là. Au début, je le faisais à petite échelle, pour mon fils mais aussi pour mes amis. Puis, j’ai pris conscience que c’était devenu une passion.J’avais envie d’aller plus loin avec ça et de sortir de ma zone de confort. Et donc, avec mon fils, nous avons choisi de créer la marque de cosmétique vegan SIMKHA.

Que signifie le mot SIMKHA?

SIMKHA signifie une touche de joie. L’idée c’était de traduire l’émotion produite par l’utilisation de mes produits. Je veux, à travers mes produits, offrir un voyage sensoriel qui amène les gens à ressentir une touche de joie. Ça reflète aussi bien ma personnalité puisque je suis tout le temps joyeuse. C’est tout ça  l’esprit SIMKHA.

Quel est votre définition du pouvoir?

Pour moi, le pouvoir, c’est avoir la capacité de changer les choses en fonction de nos valeurs. En gardant ce sourire et cette émotion de joie en tout temps, on surprend les gens autour de nous et cela crée du changement! Les gens me remercient pour mon sourire. Avoir le contrôle sur ce que l’on veut dégager autour de soi et ce qu’on peut apporter aux autres, c’est ça ma définition du pouvoir.  Même si j’ai aussi des jours moins heureux, je me dit que ça doit être juste momentané. Il faut savoir s’environner d’un aura de joie.

On dit que le pouvoir s'accompagne souvent d'un sacrifice ? Quel a été le vôtre?

J’ai réalisé avec le temps que le fait de partir mon entreprise a affecté un peu le temps passé avec mon fils. J’ai eu l’impression de ne pas l’avoir vu grandir: Il avait 10 ans au début du lancement de la marque et il en a 16 aujourd’hui! Je pense que j’aurai pu profiter un peu plus de lui. Mais, je n’appellerai pas cela du sacrifice, puisqu’au final, c’est un peu grâce à lui que j’ai pu vivre cette belle aventure avec SIMKHA! Et par rapport au temps un peu plus réduit que j’ai pu passé avec lui, mon fils m’ a fait remarqué que ce n’est pas la quantité de temps passé qui compte, mais c’est d’utiliser le temps qu’on a pour faire ce qu’on aime.

On ne naît pas puissante mais on le devient. Qu'en pensez-vous?

C’est vrai qu’on ne naît pas puissante mais je pense qu’on naît tous avec une certaine prédisposition, un certain savoir dont on a pas forcément conscience. Et par la suite, c’est la façon dont on l’utilise qui fait qu’ il peut se développer pour devenir une puissance. On a  tous la capacité de devenir puissant à condition de réfléchir à notre environnement, à chaque action qu’on pose, et à chaque rencontre que l’on fait.

Avez-vous l'occasion de partager toutes ces valeurs avec d'autres femmes dans votre réseau?

Malheureusement, pas beaucoup. Je fais beaucoup de réseautage mais vous savez, dans ces événements là, on a pas beaucoup l’occasion de partager. C’est étrange, mais je trouve que le partage se fait souvent plus spontanément quand je rencontre les gens dans mon kiosque sur un marché ou dans un atelier de fabrication de cosmétique vegan avec SIMKHA. C’est en écoutant et en brisant la glace pour mieux connaître les femmes qui participent à mes ateliers, que je me surprends à partager mes conseils, mon vécu. J »ai eu récemment un retour d’une femme avec qui j’ai eu l’occasion de partager mes valeurs dans un récent atelier. Et j’ai été surprise de l’impact et du changement que cela a produit dans sa vie.

Pensez-vous que les organisations pourraient créé cet espace de partage qui manque entre femmes?

Oui, définitivement. À condition de se débarrasser de l’aspect trop formel. On parle souvent de focus groupe mais ça pourrait juste le fait d’être ensemble et de se mettre à discuter tout simplement. Je pense que de cette façon, ça pourrait mieux marcher et les organisations gagneraient beaucoup à le faire. Je sais qu’il y en a au moins une qui commence à le faire même si je ne la mentionnerai pas ici. C’est ce qui manque actuellement dans la sphère entrepreneuriale.

Quelle est votre devise?

J’adore la citation de Coco Chanel qui dit que pour être irremplaçable, il faut absolument être différent! C,est mon motto à moi, ce qui me définit. Personne n’est irremplaçable mais on peut marquer les gens d’une certaine manière en faisant les choses différemment et en sortant de sa zone de confort.

Avez-vous un coup de cœur ou un coup de gueule à nous partager?

Je suis une accro au café et j’aimerai que ça change! (rires). Au moins, ça prouve que je suis humaine…Et mon coup de coeur à moi, c’est mon bloc-notes dont je ne sépare jamais parce que j’ai toujours une petite inspiration qui me vient dans la journée et je veux m’assurer de la noter! Une femme qui marche avec un bloc-note ou un document attise toujours la curiosité car on se demande qu’est-ce qui se prépare.

Si vous aviez un jour pour changer le monde, que feriez-vous?

Je commencerai par partager des messages d’encouragement aux enfants. Les enfants sont capables de faire des grandes choses avec de petites idées. Et en les encourageant , on sème quelque chose qui va assurément germer dans le futur. On n’ a certes pas le contrôle sur le futur mais on a le contrôle sur ce qu’on peut apporter aujourd’hui aux enfants pour que leur lendemain soit meilleur.

Et si vous étiez un animal...

Je serai un pigeon voyageur ! Parce que le pigeon inspire la sagesse et la royauté et qu’il voyage beaucoup. Quand un groupe de pigeons vole ensemble, c’est toujours un spectacle merveilleux.

Que diriez-vous à une jeune fille qui veut créer sa marque de cosmétique vegan et naturel comme vous?

Je lui dirai de foncer ! Mais je lui dirai aussi de trouver sa propre vision, son pourquoi, ce qui la rend unique. C’est important de s’inspirer des autres mais il ne faut jamais oublier de rester soi-même. Ça me fera plaisir de la conseiller aussi.


Merci à Carole Da Silva et à Ici Télévision pour cette belle entrevue.

error
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
error

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!